Gestion des risques et culture de sureté : le cas du vecteur badge, véritable "passeport pour l’entreprise de demain"

Auteurs

DOI :

https://doi.org/10.53102/2009.28.01.749

Mots-clés :

Gestion des risques, Culture d'entreprise, Sûreté, Supply chain, Contrôle d'accès

Résumé

La sûreté devient un nouvel enjeu de compétitivité, elle est désormais partie intégrante de toute politique de gestion des risques pour les entreprises. Il s'agit aujourd'hui de mettre en place un ensemble de mesures et de moyens au sein de l'organisation en vue de garantir la sécurité des personnels, la protection des biens et du patrimoine sensible, l'intégrité de l'image de la société et le crédit de ses dirigeants. Dans un contexte de mondialisation et de libéralisation des échanges, ces mesures conditionnent le développement de l'entreprise vis-à-vis de ses concurrents. Il en résulte que l'un des véritables enjeux stratégiques dans le domaine du contrôle d'accès physique, en termes de recherche et de développement, consiste aujourd'hui à tenter d'unifier les modes d'accès sur les différents sites d'un même Groupe, notamment lorsque ceux-ci sont répartis dans plusieurs pays et faire ainsi du badge d'accès un véritable passeport d'entreprise. On peut alors s'interroger sur les moyens à mettre à la disposition de l'entreprise pour lui permettre de concilier sûreté et performance économique tout au long de sa supply chain. Le vecteur badge semble être une solution plébiscitée par les résultats de notre enquête par questionnaire, et pourrait devenir un véritable passeport pour l'entreprise de demain. Nous démontrerons l'intérêt de son usage et son importance dans le développement stratégique de l'entreprise, en étudiant notamment l'impact de la biométrie sur le contrôle d'accès physique.

Références

BESSON B., POSSIN J.C., 2006. L'intelligence des risques. Ifie, 450 p.

CARBONE V., MEUNIER C., 2006. Supply Chain Management : portée et limites — l'apport de la théorie des réseaux, AIMS 2006, Annecy, 17p.

CHEVREAU F.R., 2007. Les processus de maîtrise des risques à l'épreuve de la culture de sécurité : nouvelle approche de la culture de sécurité, nouvelles perspectives, AIMS 2006, Annecy, 28 p.

DORIZZI B., GARCIA C., 2007. Biométrie multimodale. Anales des télécommunications, Vol 62 N°1-2, 272p.

FINKENZELLER K.,2003. Fundamentals and applications in contacless smart card and indetification. Seconde edition, John Wiley & Son, 501 p.

GAULTIER-GAILLARD S. et LOUISOT J-P., 2005. Diagnostic des risques, AFNOR 200p. GERARD E., 2006. Sécurité aérienne l'Europe en Tête ? Les carnets du CAP p 27-35.

KERVEN G-Y et RUBISE P., 1991. L'archipel du danger, introduction aux cindyniques, CPE Economia, 444p.

KOVACICH, G. L., & HALIBOZEK, E. P., 2005. Security Metrics Management. Boston, MA, Butterworth-Heinemann, 352 p.

KOVACICH, G. L., & HALIBOZEK, E. P., 2003. The manager's handbook for corporate security establishing and managing a successful assets protection program. Boston, MA, Butterworth-Heinemann, 463 p.

MAQUET Y., 1991.Des primes d'assurances au financement des risques : éléments fondamentaux de Risk Management. Brylant Bruxelles, 253p.

MAQUET Y., 2007. Mag-Sécurs n°17. Le besoin de sécurité et le goût du risque, 3p.

MILON A., 1999. La valeur de l'information : entre dette et don. PUF, coll. Sociologie d'aujourd'hui, 232p. MONGIN P. et TOGNINI F., 2006. Petit manuel d'intelligence économique au quotidien. Dunod, 182p. REASON J..1998. Achieving a Safe Culture: Theory and Practice, Work & stress, 12, 293-306.

Téléchargements

Publiée

01-03-2009

Comment citer

GAULTIER-GAILLARD, S., PECH, P., & GALEA, B. (2009). Gestion des risques et culture de sureté : le cas du vecteur badge, véritable "passeport pour l’entreprise de demain". Revue Française De Gestion Industrielle, 28(1), 77–95. https://doi.org/10.53102/2009.28.01.749

Rubrique

Article

Statistiques

Vues: 53
Téléchargements: 28

Articles les plus lus du même auteur ou de la même autrice