Les apports transactionnels et relationnels des enchères inversées B2B

Auteurs

DOI :

https://doi.org/10.53102/2014.33.01.720

Mots-clés :

enchères inversées , places de marché électronique, relations client-fournisseur

Résumé

 Les enchères inversées, principales innovations introduites par les places de marché électroniques (PDME), deviennent un facteur déterminant pour assurer la compétitivité des entreprises. Cette méthode permet aux donneurs d'ordres d'une part, d'automatiser leur activité achat notamment le processus de négociation, et également d'améliorer les relations avec leur réseau de fournisseurs souvent éloignés géographiquement. Par ailleurs, la méthode des enchères a été critiquée par la plupart des fournisseurs qui ont souvent refusé d'adhérer à ce système (achat de masse avec un prix très bas, pression et pouvoir des acheteurs, abus de pratique, etc.). Par conséquent, beaucoup d'entreprises, notamment les PME, se sentent exclues de ce système du fait de leur budget ainsi que de leur capacité de production qui ne les encouragent pas à y participer. La réussite de ce mode d'échange nécessite un esprit collaboratif basé sur de bonnes pratiques de la part des partenaires, des règles éthiques très claires et l'assurance que les fournisseurs soient, non seulement, bien encadrés et formés, mais aussi, qu'ils connaissent exactement les critères de sélection. En plus de cela, de nombreux travaux académiques ont fortement insisté sur le problème de la confiance qui reste toujours un frein au développement des relations virtuelles inter-entreprises. Le défi des PDME reste très important pour rassurer les entreprises du point de vue de la sécurité et de la fiabilité technologique des enchères inversées.

Références

ALLAGNA. T, V., BARBOTIN, P., BERTRAND, G., MANSOZ, D. et MORANA, J. (2007), « Proposition d'un indicateur global de la performance de la fonction achats : Un élément décisif d'une distribution de qualité auprès du consommateur final », 1ère journée de recherche sur les relations entre industrie et grande distribution alimentaire, Avignon, jeudi 29 mars.

ALLAL-CHERIF, O., FAVIER, M. (2008), « Places de marché : du transactionnel au collaboratif», Colloque de l'Association Francophone de Management Electronique, Grenoble Ecole de Management, Grenoble, 27 et 28 mars 2008.

AMMAR, O., et CHARI

BENTALEB, M-F. (2007), « Enchères B-to-B sur internet: une réticence quasi-culturelle», Revue Française de Gestion Industrielle, Vol. 27, n°2.

CABY-GUILLET, L., CLERGEAU, C., DE CORBIERE, F., DOMINGUEZ, C. et ROWE, F. (2007), « Entre achats et approvisionnements. La valeur perçue des outils des places de marché électroniques », Revue Française de Gestion, Vol.33, n°173, avril, pp.171-181.

DOMINGUEZ, C. (2005), Modèles d'affaires et valeur des places de marché électroniques : taxonomie d'un phénomène émergent, Thèse pour l'obtention du titre de Docteur en Sciences de Gestion présentée et soutenue publiquement le 24 novembre.

OONADA, C. (1997), « Fournisseurs : pour déjouer le piège du partenariat», Revue Française de Gestion, Juin-Juillet-Août, pp.94-105.

EMILIANI, M. L. et STEC, D. J. (2002), « Squaring online reverse auctions with the Caux round table principles for business », Supply Chain Management : An International Journal, Vol.7, n°2, pp.92- 100.

FU.SER, M. (2002), « Les places de marché électroniques. De la recherche de l'optimisation des achats à la mise en réseau des membres du canal de distribution », Actes du Sème Colloque Etienne Thil, Université de La Rochelle, Septembre.

GANESAN, S. (1994), « Detenninants of Long Tenn Orientation in Buyer-Seller Relationships», Journal of Marketing, Vol.SS, April, pp.1-19.

GHIULAMILA, J. (2001), « Appels d'offres en ligne: Ces PMI qui osent pousser la porte des places de marché », e+ L'Usine Nouvelle, n°3, janvier, pp.20-26.

GUNASEKARAN, A. et NGAJ, E.W.T. (2004), « Information Systems in Supply Chain Integration and Management», European Journal of Operational Research, Vol.159, pp.269-295.

HLADY-RISPAL, M. (2002), La méthode des cas: Application à la recherche en gestion, De Boeck.

HSIAO, R.-L. (2003), « Technology fears : distrust and cultural persistence in electronic marketplace Adoption», Journal of Strategic Information Systems, Vol.12, pp.169-199.

KIM, K-K, PARK S-H, SUNGYUL, R, PARK S.K, (2008), « Inter-organizational Cooperation in a Buyer-Supplier Relationship » Journal of Business Research, avril.

PAVLOU, P.A. (2002), « Institution-based trust in interorganizational exchange relationships: the role of online B2B marketplaces on trust formation », Journal of Strategic Information Systems, pp.215- 243.

RATNASINGAM, P. (2004). « The role of facilitating conditions in developing trust for successful electronic marketplace participation », Journal of Internet Cornmercen Vol.3, n°3, pp. 95-110.

STANDING, S., STANDING, C. et LOVE, P. (2010), « A review of research on e-marketplaces 1997- 2008 », Decision Support Systems, Vol.49, pp.41-55.

TAN, Y.H. et THOEN, W. (2002), « Formai aspects of a generic mode! of trust for electronic commerce», Journal of Decision Support Systems, Vol. 33, pp. 233-246.

WAŒEUX, F. (1996), Méthodes qualitatives et recherche en gestion, Economica, Paris. YIN, R.K. (2003), Case study research: design and methods. Sage Publication, 3ème édition.

Téléchargements

Publiée

01-03-2014

Comment citer

BENZIDIA, S. (2014). Les apports transactionnels et relationnels des enchères inversées B2B. Revue Française De Gestion Industrielle, 33(1), 105–121. https://doi.org/10.53102/2014.33.01.720

Rubrique

Article

Statistiques

Vues: 65
Téléchargements: 20