Portrait des pratiques organisationnelles de sécurité des transporteurs routiers de matières dangereuses au québec

Auteurs

DOI :

https://doi.org/10.53102/2014.33.03.784

Mots-clés :

matières dangereuses, risque, transport, sécurité

Résumé

Pour se conformer à la réglementation actuelle, les sites industriels utilisant des matières dangereuses (MD) prennent de plus en plus de décisions reliées au stockage susceptibles d'augmenter le nombre de livraisons. Ces comportements vont engendrer un transfert de risque du site fixe vers le transport. Il paraît donc important de gérer le risque globalement sur l'ensemble de la chaîne logistique. Dans une étude antérieure, nous avons montré que les sites fixes de MD se soucient généralement de la gestion des risques. Qu'en est-il des transporteurs de MD ? Afin de dresser un portrait des pratiques organisationnelles de sécurité qu'ils ont mises en place pour diminuer le risque d'accidents, nous avons développé une enquête par questionnaire qui a été envoyée à 1450 transporteurs routiers de MD au Québec. Nous présentons ici les principaux résultats de cette enquête innovante, couvrant à la fois des éléments techniques et organisationnels. Les résultats montrent que la plupart des transporteurs de MD interrogés ont implanté des pratiques organisationnelles de sécurité appropriées (comités SST, séances d'information, programme spécifique de prévention des accidents, etc) et sont en général conscients des risques que le produit transporté représente. Certains risques semblent toutefois sous-estimés (risques reliés au chargement/déchargement, stockage temporaire, livraisons multi-clients, etc).

Références

Association canadienne de l'industrie de la Chimie. (2002). Rapport de re-vérification de la conformité à la Gestion responsable MD de Produits Chimiques Delmar Inc.

Ben Brahim, H., Michelin, S. (2005). « Sécurité et sous-traitance: Mémoire », École des Mines de Paris.

Cooper, M. D., Phlllips, R. A. (2004). « Exploratory analysis of the safety climate and safety behavior relationship ». Journal ofSafety Research, 35(5), pp. 49'7-512.

De Marcellis-Warin, N., Leroux, M.-H., Peignier, I., Trépanier, M. (2006). Revue et analyse des bases de données canadiennes et américaines touchant les accidents durant le transport et le stockage des matières dangereuses: Rapport de projet CIRANO, 2006RP-12

De Marcellis-Warin, N., Leroux, M.-H., Peignier, 1., Trépanier, M (2008). Stratégies logistiques dans un contexte de stockage et de transport de matières dangereuses et incitations économiques: Rapport de projet CIRANO, 2008RP-05.

Dien, Y., Llory, M., Montmayeul, R. (2004). « Organisational accidents investigation methodology and lessons learned ». Journal of Hazardous Materials, 111(1-3), pp. 147-153.

Drogaris, G. (1993). « Learning from major accidents involving dangerous substances ». Safety Science, 16(2), pp. 89-113.

Erkut, E., Verter, V. (1998). « Modeling of Transport Risk for Hazardous Materials ». Operations Research, 46(5), pp. 62>642

Favre, S. (2006). Modèle de représentation de la chaîne logistique de matières dangereuses : un essai de représentation plus précise pour la gestion des risques (Mémoire de maitrise, École Polytechnique de Montréal).

Fernândez-Mufüz, B., Montes-Peon, J. M., Vazquez-Ordas, C. J. (2009). « Core elements of safety culture and safety performance: literature review and exploratory results ». International Journal of Society Systems Science 1(3), pp. 227-259.

Glendon, A. I., Stanton, N. A. (2000). « Perspectives on safety culture ». Safety Science, 34(1-3), pp. 193- 214.

Guldenmund, F. W. (2000). « The nature of safety culture: a review of theory and research ». Safety Science, 34(1-3), pp. 215-257.

Hwang, S., Brown, D., O'Steen, J., Policastro, A., Dunn, W. (2001). « Risk assessment for national transportation of selected hazardous materials ». Transportation Research Record: Journal of the Transportation Research Board, 1763(1), pp. 114-124.

!NERIS. (2006). Formalisation du savoir et des outils dans le domaine des risques majeurs - démarche d'évaluation des barrières humaines: Institut national de l'environnement industriel et des risques (!NERIS), Verneuil-en-Halatte.

Isla Diaz, R., Diaz Cabrera, D. (1997). « Safcty climate and attitude as evaluation measures of organizational safety ». Accident Analysis & Prevention, 29(5), pp. 643-oSO.

I(awka, N., Kirchsteiger, C. (1999). « Technical note on the contribution of sociotechnical factors to accidents notified to MARS». Journal of Loss Prevention in the process Industries, 12(1), pp. 53- 57.

Leroux. (2010). Stratégies logistiques des entreprises œuvrant dans le domaine des matières dangereuses (Thèse de doctorat, École Polytechnique de Montréal).

Mengolini, A., Dien, Y., Pierlot, S. (2005). « Safety Culture and Organizational Factors in Accident Analysis. Safety Culture and Organizational Factors » in Accident Analysis, Petten, Netherlands European Commission, lnstitute of Energy.

Moses, L. N., Savage, 1. (1993). « Characteristics of Motor Carriers of Hazardous Materials ». Proceedings from the International Consensus Conference on the Risks of the Transport of Dangerous Goods. Institute for Risk Research, University of Waterloo.

Moses, L. N., Savage, 1. (1994). « The effect of firm characteristics on truck accidents». Accident Analysis & Prevention, 26(2), pp. 173-179.

OCDE. (2004). Document d'orientation de l'OCDE sur les indicateurs de performance en matière de sécurité: Éditions OCDE.

Peignier, 1. (2010). Gestion des risques reliés au transport de matières dangereuses au Québec : un outil d'aide à la décision pour le choix des transporteurs (Maîtrise, École Polytechnique de Montréal, Montréal).

Silva, S., Lima, M. L., Baptista, C. (2004). « OSCI: an organisational and safety climate inventory ». Safety Science, 42(3), pp. 205-220.

Simard, M. (2000). La culture de sécurité et sa gestion. In J. M Stellman, (éd.), Encyclopédie de sécurité et de santé au travail (Vol. 2). Genève: Bureau International du Travail.

Smith, M. J., Cohen, H. H., Cohen, A., Cleveland, R. J. (1978). « Otaracteristics of successful safety programs ». Journal of Safety Research, 10(1), pp. 5-15

Thébaud-Mony, A. (2009). AZF : « La sous-traitance est une source de risque d'accidents industriels ». Journal de l'Environnement

Transports Canada (2010). Les transports au Canada 2009 : un survol Varonen, U., Mattila, M. (2000). « The safety climate and its relationship to safety practices, safety of the work environrnent and occupational accidents in eight wood-processing companies ». Accident Analysis & Prevention, 32(6), pp. 761-769.

Vinodkumar, M. N., Bhasi, M. (2010). « Safety management practices and safety behaviour: Assessing the mediating role of safety knowledge and motivation ». Accident Analysis & Prevention, 42(6), pp. 2082-2093.

Vredenburgh, A. G. (2002). « Organizational safety: Which management practices are most effective in reducing employee injury rates? » Journal of Safety Research, 33(2), pp. 259-276.

Williamson, A. M., Feyer, A.-M, Friswell, R., Finlay-Brown, S. (2001). Driver Fatigue: A survey of long distance heavy vehicle drivers in Australia: Australian Transportation Safety Bureau report

Wills, A. R., Biggs, H. C., Watson, B. C. (2005). « Analysis of a safety climate measure for occupational vehicle drivers and implications for safer workplaces ». Australian Journal of Rehabilitation Counselling, 11(1), pp. 8-21.

Téléchargements

Publiée

01-09-2014

Comment citer

PEIGNIER, I., DE MARCELLIS-WARIN, N., & TRÉPANIER, M. (2014). Portrait des pratiques organisationnelles de sécurité des transporteurs routiers de matières dangereuses au québec . Revue Française De Gestion Industrielle, 33(3), 51–69. https://doi.org/10.53102/2014.33.03.784

Rubrique

Article

Statistiques

Vues: 54
Téléchargements: 41