SMED : pourquoi le facteur humain est-il si important ? Rapport sur deux cas d'études

Auteurs

DOI :

https://doi.org/10.53102/1994.13.04.246

Mots-clés :

SMED, Facteur humain

Résumé

La méthode SMED (Single Minute Exchange of Die), que l'on doit à Shigeo Shingo (1), propose une démarche rigoureuse permettant de réduire de manière drastique les temps de changement de fabrication (jusqu'à un facteur 300 d'après les meilleurs exemples japonais). L'impact d'une telle réduction est quasi immédiate sur la réduction de la taille des lots, du volume d'en-cours, des temps de cycle etc. Ainsi, nombreuses sont les entreprises dont la démarche JIT (Just In Time) a commencé par une approche SMED au sein de leur système de production. Si la réussite a presque toujours été au rendez-vous, il
n'en reste pas moins vrai que les résultats n'ont pas atteint ce que laissait entrevoir la littérature. Au travers de deux cas vécus, nous présentons dans cet article quelques aspects pratiques de la mise en oeuvre d'une action SMED.

Téléchargements

Publiée

01-07-1994

Comment citer

Mulkens, H., Pithoud, F., & Looks, S. (1994). SMED : pourquoi le facteur humain est-il si important ? Rapport sur deux cas d’études. Revue Française De Gestion Industrielle, 13(4), 35–51. https://doi.org/10.53102/1994.13.04.246

Rubrique

Article

Statistiques

Vues: 73
Téléchargements: 25